Détournement majeur

art de detournement

Rien ne se perd et tout se recrée

LARTISNICK pratique l'art du détournement majeur. Il détourne l'eau pour faire jaillir la lumière. Il détourne les mécanismes pour les amener à compter le temps. Il détourne les pseudo-déchets et les transforme en meubles. LARTISNICK détourne la fonction des choses et tourne le consumérisme effréné en dérision. LARTISNICK défait le tout fait, le refait et le parfait. Bref, il détourne tout, tout court.


LARTISNICK déboîte pour mieux remboîter et redonner beauté et utilité aux objets oubliés. LARTISNICK démembre, déconstruit, dévie les choses de leur trajectoire. En déjouant le rôle des objets, LARTISNICK déjoue aussi nos sens et déroute les désabusées. Il reconstruit le mythe du démodé et déballe le mode décroissance. Il débourse peu, mais rembourse beaucoup à la planète.